Intensification du combat: L’opposition écrit aux bailleurs pour le report du Groupe Consultatif de Paris

0
32

Le Front de résistance national de l’opposition (FRN) veut bloquer tout ce que veut entreprendre le régime. Dernier en projet en cours, le Front veut la suspension de la tenue du Groupe consultatif de Paris jusqu’au lendemain de la présidentielle. En ce sens, il va envoyer une lettre à tous les bailleurs de fonds du pays pour leur demander de refuser que le Président sortant endette pour des milliers de milliards le Sénégal à la veille du scrutin. Et si le régime s’entête à tenir la rencontre, les opposants comptent se déplacer jusqu’à Paris pour «huer et vilipender» Macky Sall. 

C’est à croire que tous les coups sont désormais permis pour l’opposition dans son face à face avec Macky Sall et son régime. Après leur coup de gueule sur la concession de l’exploitation du fer de la Falémé et la descente au ministère de l’Intérieur prévue demain, relativement au fichier électoral, les opposants ont déjà ouvert un autre front. Pape Diop, Oumar Sarr, Mamadou Diop Decroix, Abdoul Mbaye, Malick Gackou, Cheikh Hadjibou Soumaré, Boubacar Camara… du Front de résistance national veulent ni plus ni moins que Macky Sall et son gouvernement sursoient à la tenue du Groupe consultatif de Paris prévu le mois prochain, dans le but de récolter des financements pour la phase 2 du Plan Sénégal émergent. Selon nos sources, le Front a initié une lettre qui sera envoyée à tous les bailleurs de fonds du Sénégal.
Dans la missive, l’opposition demande aux partenaires financiers du Sénégal de refuser que le Groupe consultatif se tienne au mois de décembre, comme prévu, soit à deux mois seulement de la présidentielle du 24 février 2019. Dans sa lettre, dont le projet est déjà dressé, le Fnr note qu’à la veille de la présidentielle, les bailleurs de fonds de notre pays ne doivent pas accepter que le pouvoir de Macky Sall, Président sortant, signe des milliers de milliards au nom du Sénégal. L’opposition propose aux bailleurs d’attendre l’après présidentielle, le nouveau Président en exercice connu, pour prendre langue avec le nouveau régime. Et en ce moment, le Groupe consultatif pourra se tenir.

L’opposition prête à aller «huer et vilipender» Macky Sall à Paris si le Groupe consultatif est maintenu

Selon nos sources, le Fnr, déterminé à faire aboutir ce combat contre un Groupe consultatif à la veille de la présidentielle, a fini de concocter son projet de lettre, qu’il fera approuver et signer cette semaine par ses membres, avant de la distribuer aux bailleurs de fonds du Sénégal. Et si cela ne suffit pas, les opposants ont d’autres cordes à leur arc pour faire échouer la manifestation. A en croire nos sources, si Macky Sall et le pouvoir persistent à tenir la rencontre, les opposants prévoient de les trouver dans la capitale française, là où le Groupe consultatif va se réunir, pour «huer et vilipender» le chef de l’Etat.

LEAVE A REPLY