​Le président du Conseil départemental de Fatick dans de sales draps

0
20
Oumar Sène est dans de très sales draps ! Le président du Conseil départemental de Fatick a été convoqué hier par la gendarmerie avant d’être libéré. Cela dans le cadre d’une affaire qui oppose sa société, Mina services, à la mairie de Ngayokhème, dirigée par le ministre Mbagnick Ndiaye. C’est ce dernier, au nom de l’équipe municipale, qui avait porté plainte, en mars dernier, contre Oumar Sène pour non-respect d’un contrat de construction de 4 salles de classe. «En 2014, une entreprise dénommée Mina devait construire deux classes à Guinodar et deux classes à Toukar. L’argent a été sorti, une somme de 19 millions F Cfa. Ils n’ont rien fait là-bas. La commune a fait toutes les démarches nécessaires pour que l’entrepreneur termine les travaux. Rien n’a été fait», avait expliqué à «Les Echos» Mbagnick Ndiaye, l’édile de Ngayokhème. Qui, après un constat fait par un huissier, avait saisi la gendarmerie d’une plainte pour détournement de deniers publics, faux et usage de faux. En effet, les populations des localités concernées, lasses d’attendre leurs salles de classe, avaient commencé à en vouloir à leur maire et à son équipe municipale, qui n’avaient d’autre choix que de prendre le problème à bras le corps, en saisissant la justice. A l’époque, Oumar Sène s’était porté en faux contre les déclarations de Mbagnick Ndiaye, tout en soulignant qu’on ne devrait pas mêler à cette affaire le conseil départemental, qui n’a rien à voir avec son entreprise. En tout cas, même s’il a été libéré, nos radars révèlent qu’il devrait se présenter aujourd’hui au procureur de la République. Politique quand tu nous tiens.

LEAVE A REPLY