Propos discourtois tenus contre Serigne Touba et le mouridisme: Serigne Bass et Cie dans tous leurs états

0
29
La réunion d’évaluation du grand Magal de Touba a été le prétexte pour Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre et les membres du comité d’organisation du Magal de solder les comptes. Le manque d’eau et d’électricité et la stigmatisation de Touba ont été les griefs soulevés par le porte-parole du Khalife général des Mourides. 

Supposée être l’ultime rendez-vous pour évaluer les principaux secteurs ayant trait au déroulement de la 124e édition du grand Magal de Touba prévue dimanche, la réunion d’évaluation du Magal qui s’est tenue, hier mardi, dans le grand salon de la résidence Khadimou Rassoul, a eu des allures de règlement de comptes. Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, porte-parole du Khalife général des Mourides, Serigne Ousmane Mbacké, coordonnateur du Magal et Serigne Modou Lo Ngabou, ont, tour à tour, déversé leur bile devant le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

«Touba ne va plus accepter certains propos»

Rarement le porte-parole du Khalife général des Mourides n’a été aussi en colère dans une assemblée qu’hier. Et ce qui a mis l’homme de confiance de Serigne Mountakha Mbacké dans tous ses états, ce sont les propos discourtois tenus par certaines célébrités dans certains lieux et visant à ternir l’image du Mouridisme. «Tout le monde sait que les Mourides ne vivent que pour et par notre guide, Serigne Touba Cheikh Ahmadou Bamba. C’est à lui et à lui seul que nous témoignons allégeance et reconnaissance. Mais, depuis un certain temps, des gens mènent impunément une sorte de campagne de dénigrement et de stigmatisation contre Serigne Touba et les Mourides. Et jusque-là, personne parmi les autorités de ce pays n’a bronché. Alors, qu’ils sachent qu’on ne laissera plus jamais faire. Sinon, que tout le monde prenne ses responsabilités, parce que nous, nous prendrons les nôtres», a déclaré Serigne Bassirou Mbacké Abdou, le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye assis à ses côtés.

Serigne Ousmane Mbacké déplore le manque d’eau et d’électricité

Pour sa part, le coordonnateur du Magal n’a pas porté de gants pour déplorer les difficultés vécues quotidiennement par certaines populations de Touba, du fait du manque d’eau et d’électricité. «Aujourd’hui encore, bon nombre d’habitants de Touba n’ont accès ni à l’eau encore moins à l’électricité. Ils font partie de Touba et sont laissés à eux-mêmes. Ces gens qui n’ont pas les moyens de subvenir à leurs besoins vivent ce calvaire tous les jours. Alors, si l’État est là pour tout le monde, qu’il sache que ces gens-là sont aussi des Sénégalais à part entière. Et ils sont très fatigués», a clamé Serigne Ousmane Mbacké.

Serigne Modou Lo Ngabou tire sur certains Mbacké-Mbacké

Guide religieux et non moins responsable moral du très célèbre Dahira Safinatoul Amane, la «police religieuse de Touba», Serigne Modou Lo Ngabou, lui aussi, a eu son mot à dire lors de cette cérémonie. Mais, par contre, il s’est adressé aux marabouts et dignitaires de Touba, à qui il reproche leur manque d’investissement dans les actions sociales vis-à-vis des populations de Touba qui dépendent d’eux. Serigne Modou Lo Ngabou n’a pas fait dans la dentelle pour fustiger aussi le fait que certains Mbacké-Mbacké attendent tout ou presque des autorités étatiques. Suffisant pour le patriarche de Ngabou d’interpeller ces derniers sur leur inertie lorsqu’il s’agit d’agir en direction des riverains de la cité religieuse de Touba.

LEAVE A REPLY