Me MADICKE NIANG S’ACCROCHE: «En politique, si j’ai un marabout, c’est Abdoulaye Wade»

0
11

Lors de sa tournée dans les foyers religieux, Me Madické Niang invite les Sénégalais à l’unisson à rendre hommage au Président Abdoulaye Wade. «En politique, si j’ai un marabout, c’est Abdoulaye Wade», dit-il.

«Les Sénégalais à l’unisson doivent lui faire un hommage mérité, un hommage qui sera plus retentissant que celui de Mandela, parce que Abdoulaye Wade a tout donné à ce pays. Il a donné sa jeunesse, il a donné son savoir, son intelligence, ses moyens matériels et physiques ; il mérite de recevoir les remerciements des Sénégalais à travers un hommage fort», a déclaré Me Madické Niang. Le candidat à l’élection présidentielle poursuit : «en politique, si j’ai un marabout, c’est Abdoulaye Wade. Il m’a suffi. Si je prétends au poste de Président, c’est pour sauver et servir le Sénégal, mais aussi rendre un vibrant hommage au Président Abdoulaye Wade. Karim ne pourra pas le  faire, puisque s’il rend hommage à son père, on dira que c’est son fils». L’ex-président du Groupe parlementaire Liberté et Démocratie explique : «c’est ça une des facettes du combat que je vais mener ; ma victoire demain, ça sera celle du Président Wade, mais aussi celle de tous les libéraux et des Sénégalais épris de justice. Ce pays a besoin d’équité, de solidarité ; ce pays a besoin qu’on revienne à nos valeurs et je vais exceller dans cette voie, parce que les Sénégalais sont friands de paix et de concorde nationale, il faut œuvrer dans cette direction».

  «Si 6 candidats ont chacun 10%…» 

A l’endroit de l’opposition, Me Madické Niang invite à l’unité. «Nous devons nous unir et combattre ensemble, puisqu’il nous faut des candidats forts et si nous arrivons à avoir six candidats qui pourront au moins totaliser 10%, nous amènerons Macky Sall au deuxième tour et le deuxième tour sera la victoire de l’opposition. C’est ça mon vœu le plus ardent, que je formule en prière pour que l’alternance puisse se réaliser le 24 février 2019», souligne-t-il.

«Beaucoup de ceux qui me critiquent savent que j’ai raison» 

A l’endroit de ses frères libéraux, Madické Niang soutient qu’il ne va pas dévier de sa voie, qui est de sauver le parti en lui proposant une candidature alternative. «Je ne vais pas me mettre à répondre à mes détracteurs, beaucoup de ceux qui me critiquent savent que j’ai raison. Un bon nombre de Sénégalais me donnent raison. Les chefs religieux savent que mon choix est un choix noble, qui est celui de servir le pays et d’offrir une alternative à mon parti. C’est pourquoi je continuerai de manière inlassable dans cette direction, jusqu’au moment de la victoire», soutient Madické Niang.

LEAVE A REPLY