​PRESENTATION DE SA CANDIDATURE A SERIGNE MOUNTAKHA MBACKE: Madické reçoit l’onction et les prières du Khalife

0
32

Me Madické Niang a reçu «l’onction» du Khalife général des Mourides, à qui il a fait part de sa volonté de se présenter à la présidentielle de 2019. Serigne Mountakha Mbacké, qui a magnifié sa dévotion au mouridisme, a prié pour que Serigne Touba l’accompagne dans sa quête. 

«Les Echos» l’avait écrit : Macky Sall manœuvre. Hé bien, il semble que cela a abouti. La présidentielle du 24 février 2019 ne se fera pas sans Me Madické Niang. Le président du groupe parlementaire Liberté et démocratie, de retour de Doha, où les négociations avec Wade, qui voulait le dissuader, n’ont pas abouti, est passé à la vitesse supérieure, hier, en informant le Khalife général des Mourides de sa volonté de briguer les suffrages des Sénégalais. «Le Khalife général nous a reçus, et nous avons son onction. Il a dit à Madické : ‘’Serigne Touba et avec vous. Il est devant vous et derrière vous’’. Devant toute la délégation, le Khalife lui a dit sa satisfaction par rapport à sa dévotion à Serigne Touba. Le Khalife a prié pour lui, afin que Serigne Touba l’accompagne dans sa quête», nous a confié Serigne Modou Bousso Dieng. Ce dernier, qui faisait partie de la délégation, précise qu’elle comprenait le député libéral Serigne Modou Bara Doly, Serigne Moustapha Mbacké Abdou, Serigne Cheikh Moustapha Mbacké, Serigne Assane Mbacké et d’autres responsables politiques et religieux de Touba.
Interpellé sur la suite de l’agenda de leur néo-leader, Serigne Modou Bousso Dieng souligne que Me Madické Niang va faire une «déclaration imminente». Et par rapport au parrainage, il souligne que lui qui s’était déjà déclaré candidat avait collecté des signatures qu’il va verser au patron des députés libéraux, une fois que ce dernier aura déclaré sa candidature et lancé son parrainage.
Avec cet acte posé par Me Madické Niang, on peut présumer que les négociations avec Wade, qui voulait le dissuader de ne pas se présenter et de défendre la candidature du Karim Wade, déjà compromise, n’ont pas abouti. Avec cette rencontre de Doha, Me Wade et Me Niang en étaient arrivés au clash, après qu’un groupe de responsables libéraux a demandé au patron du Pds de penser à une candidature alternative, au cas où celle de Karim serait invalidée. Ce qui avait mis en rogne le secrétaire général national du Pds, qui n’avait pas mis de gants pour accuser Me Madické Niang d’être derrière la lettre. Mais, 24h après, Wade s’est amendé et ils ont fumé le calumet de la paix. Espérons que l’évolution, de la situation ne va pas conduire à un nouveau clash.
A noter qu’avant d’aller chez le Khalife, Me Madické Niang a croisé chez Serigne Moussa Nawel, qui a perdu sa mère, une délégation du Pds conduite par Oumar Sarr, venue présenter les condoléances de Wade et de son parti. Serigne Souhaibou, qui était aussi favorable à une candidature alternative et qui avait défendu Me Madické Niang, attaqué par Wade, n’a pas encore discuté avec le potentiel candidat. Joint hier, le chargé des élections du Pds à Touba nous a fait savoir que lui et Madické se sont vu dans des circonstances de présentation de condoléances et n’ont pas pu parler politique, mais que le président du groupe parlementaire «Liberté et Démocratie» lui a dit qu’il viendra le voir.

LEAVE A REPLY