RECHERCHE DE FINANCEMENT POUR LA PHASE 2 DU PSE: Macky Sall prépare un 2eme Groupe consultatif

0
23

Après le Groupe consultatif tenu en février 2014 à Paris, avec le Président Macky Sall qui avait conduit personnellement la délégation des négociateurs sénégalais ayant fait face aux partenaires techniques et financiers (Ptf), au siège de la Banque mondiale à Paris, on se dirige vers un deuxième Groupe consultatif. Selon nos informations, ce Groupe consultatif visant à chercher des financements pour la phase 2 du Pse devrait se tenir avant la fin de l’année et sera encore conduit par le chef de l’Etat lui-même, avec à ses côtés le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan Amadou Bâ. 

La première phase du Plan Sénégal émergent (Pse) a été bouclée avec son plan d’actions prioritaires (Pap 2014-2018). C’est pour cette raison que ces deux dernières semaines, le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, à travers la Direction générale de la Planification et des Politiques économiques (Dgppe), a initié des concertations avec les acteurs, notamment la société civile, le secteur privé, les universitaires et vendredi dernier avec les Partenaires techniques et financiers (Ptf). Ces concertations vont dans le sens de l’élaboration de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (Pse) avec le nouveau  Pap-2019-2023. D’ailleurs, le rapport provisoire portant sur le diagnostic et la stratégie de la deuxième phase du Pse a été présenté aux Ptf, pour tout clore, ce vendredi.

Macky Sall va encore aller au charbon

Avec cette deuxième phase du Pse, tout porte à croire que le Sénégal aura besoin de nouveaux engagements financiers de la part de la communauté internationale. De ce fait, nos sources nous révèlent qu’on se dirige vers l’organisation d’un deuxième Groupe consultatif sous Macky Sall. Ce dernier, pour décrocher les financements nécessaires à la deuxième phase du Pse (2019-2023), va aller au charbon, comme lors du premier Groupe consultatif de février 2014 à Paris. D’après nos informations pour que le Sénégal mette toutes les chances de son côté dans cette recherche de financement, c’est le Président Macky Sall en personne qui va diriger l’équipe sénégalaise chargée de plaider pour convaincre les Ptf, entre autres acteurs du marché, à financer la deuxième phase du Pse. Macky Sall devra être donc au bureau de la Banque mondiale à Paris, comme en 2014, pour défendre son programme économique et amener les investisseurs à lui faire confiance une nouvelle fois. Il aura à ses côtés le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan Amadou Bâ. Ce deuxième Groupe consultatif est attendu d’ici la fin de l’année 2018.

En 2014, Macky Sall avait dépassé ses objectifs de financement 

En rappel, Macky Sall, qui conduisait l’équipe des négociateurs sénégalais devant les partenaires techniques et financiers, au Groupe consultatif de Paris, a eu une victoire en 2014. Cherchant un gap de financement de 1853 milliards auprès des partenaires publics, lors de la première journée, le Sénégal a pu avoir 3729,4 milliards d’engagement nouveaux des partenaires techniques et financiers (Ptf). Ce qui avait dépassé largement les objectifs de financement initial du Pse et même l’objectif global de 2964 milliards qui devraient être mobilisés sur les deux jours. Le Président Macky Sall, qui avait fait face à la presse après l’événement, avait eu du mal à cacher sa joie.  «Il s’agit d’un grand succès pour nous tous, mais surtout d’un grand succès également pour le Sénégal», avait-t-il jubilé. Il avait poursuivi que le résultat obtenu était comme un aboutissement de plusieurs mois de travail qui ne visait qu’un seul objectif à savoir le bien-être des Sénégalais. «C’est pourquoi nous avons tant insisté sur notre politique sociale qui vise notamment les couches défavorisées. La mobilisation des investissements s’est faite autour des secteurs clés tels que les infrastructures (près de 46% des financements) l’agriculture, l’énergie, l’habitat social, le tourisme, l’emploi des jeunes, l’éducation. Ces politiques seront les locomotives de la création de richesses et d’emplois. Nous nous sommes déjà engagées dans une politique hardie qui vise à l’épanouissement des obstacles dans notre pays», avait déclaré le Président sénégalais. A la fin de la seconde journée du Groupe consultatif, les partenaires du secteur privé qui devaient mobiliser 1111 milliards n’avaient pas annoncé dans la globalité la somme qu’ils allaient accorder au financement de la première phase du Pse, car les objectifs de financement de 2964 milliards étaient largement dépassés lors du premier jour.
Aujourd’hui, avec les découvertes de pétrole et de gaz et la bonne réputation dont jouit le Sénégal sur les marchés financiers, Macky Sall ne devrait pas avoir du mal à convaincre les Ptf. Notre pays est attractif et beaucoup d’investisseurs rêvent de faire des affaires avec le Sénégal. Et même avec une élection présidentielle en 2019, quel que soit le vainqueur, les fondamentaux du Pse ne devraient pas être changés vu la robustesse du Plan inscrit dans la durée et qui a l’assentiment des bailleurs de fonds qui y veilleront.
En 2014, le Président Macky Sall avait non seulement assisté durant toute la première journée aux négociations, mais avait aussi présidé un forum économique, le lendemain, à la Chambre de commerce de Paris.
Pour rappel, lors de ce Groupe consultatif, Paris parlait wolof. Il y a plusieurs Sénégalais au bord de la Seine. L’essentiel des membres du gouvernement, notamment le ministre de l’Economie, Amadou Bâ, les Directeurs impliqués avaient fait le déplacement. A l’époque aussi, il y avait une vaste couverture médiatique, avec pratiquement tous les organes de presse qui ont été invités à couvrir l’événement. Les patrons de presse ont été spécialement invités de même que le secteur privé, ce qui fait que plusieurs hôtels de Paris étaient pris d’assaut par les délégations sénégalaises.

Les Echos

LEAVE A REPLY