ATELIER D’ECHANGES AVEC LA DIRECTION GENERALE DE LA COMPTABILITE PUBLIQUE ET DU TRESOR: Les collectivités locales exigent le reversement des fonds de dotation et de concours

0
31

Le reversement des fonds de dotation et de concours a été au cœur des débats lors de l’atelier d’échanges entre la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor et les exécutifs locaux des collectivités territoriales. Le Sg de l’Association des maires du Sénégal Mbaye Dione a profité de l’occasion pour demander à Amadou Bâ, ministre de l’Economie et des Finances, le reversement des fonds de dotation dans des délais courts, afin de soulager les charges des collectivités territoriales.

Le reversement, le plus tôt possible, des fonds de dotation des collectivités locales, c’est ce que réclament les maires du Sénégal par la voix de Mbaye Dione, secrétaire général de l’Association des maires du Sénégal (Ams). «Il y a des collectivités locales qui ne parviennent pas à fonctionner depuis plusieurs mois, ni payer leurs salaires, les charges. Même le carburant est difficile à payer. Cela est valable pour les communes, mais aussi pour les départements, parce qu’il y a des collectivités locales qui n’ont exclusivement de ressources que les fonds de dotation et les fonds de concours», a-t-il laissé entendre. C’était à l’occasion de l’ouverture de l’Atelier d’échanges entre la Direction générale de la Comptabilité publique et du Trésor (Dgcpt) et les exécutifs locaux des collectivités territoriales et Mbaye Dione, qui parlait au nom des maires, a tenu à expliquer à l’argentier de l’Etat, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, les problèmes liés à la non-disponibilité de fonds. «Nous ne sommes pas sûrs d’en recevoir. De ce fait, cela bloque beaucoup de nos activités», plaide-t-il.
Ce que souhaite le maire de Ngoundiane, Mbaye Dione, c’est le respect de ce qui a été convenu entre l’Etat et les collectivités depuis avril dernier, c’est-à-dire la mise à disposition à temps des fonds de dotation et le versement des fonds de concours, estimés à 40 milliards de nos francs.
Ces doléances ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd. En effet, Amadou Bâ qui présidait la cérémonie, ne compte pas croiser les bras face aux problèmes des collectivités locales. «Les avances sur les fonds de dotation alloués aux collectivités territoriales seront versées en 2019. Des dispositions ont été prises sur instruction du président de la République pour que l’année prochaine, les avances puissent être disponibles très tôt», promet-il.
Et pour cela, des stratégies sont déjà réfléchies par l’argentier de l’Etat ; «apporter une solution appropriée à la lancinante question du financement des collectivités territoriales, à l’aide de la fiscalité et de mécanismes de transfert financiers», explique Amadou Bâ.
Conscient des difficultés que peuvent confronter les différentes parties, le ministre de l’Economie invite la Dgcpt à «mettre en place d’un système d’information rénové basé sur des logiciels innovants, souples, flexibles et dynamiques, à même de permettre une exécution des opérations comptables et financières des collectivités territoriales».

LEAVE A REPLY