MAMADOU NDOYE DEMENT: «Je n’ai jamais demandé à être nommé ministre d’Etat. J’ai refusé le poste de ministre-conseiller…»

0
55

l a décliné le poste de ministre-conseiller, pour ne pas avoir les mains liées par la solidarité gouvernementale. 

Mamadou Ndoye n’y va pas par quatre chemins pour qualifier l’arrestation et la détention du maire de Dakar. Pour lui, cette affaire est purement et simplement politique.  «Macky Sall est allé voir Khalifa Sall et lui a dit : pour cette fois, laisse-moi me présenter seul. (…). Khalifa Sall a refusé. Il a demandé à l’Inspection générale d’Etat d’aller enquêter à la mairie de Dakar. Quand on lui a donné le rapport, il l’a pris et l’a remis au procureur», a expliqué l’ancien secrétaire général de la Ligue démocratique. Et l’ancien allié de Macky Sall d’ajouter que Khalifa Sall a été arrêté sur une «base politique». Car, s’il avait accepté, «le deal» que lui avait proposait Macky Sall, il ne serait pas aujourd’hui en prison.

«J’ai refusé le poste de ministre-conseiller pour garder ma liberté de ton et d’action»

Seydou Guèye et Cie de l’Apr, qui criaient à qui veut les entendre que l’attitude critique de Mamadou Ndoye vis-à-vis du Président Sall et du régime n’était rien d’autre que l’expression d’une frustration, après qu’un poste de ministre d’Etat lui a été refusé, ont tout faux. Pour l’ancien secrétaire général de la Ligue démocratique, la réalité est tout autre. Car, non seulement il n’a jamais été demandeur d’un quelconque poste, mais il a refusé celui que Macky Sall lui avait volontairement proposé. «Quand j’ai été porté à la tête de la Ld, j’ai été reçu ès qualité par le président de la République. C’est le Président Macky Sall lui-même qui a évoqué le poste de ministre d’Etat, en faisant savoir qu’il y a beaucoup de gens autour de lui qui lui réclament un poste de ministre d’Etat. Et qu’en l’état actuel, il ne pouvait plus en donner. Qu’il en a distribué deux, trois pour des raisons historiques. C’est alors qu’il m’a proposé un poste de ministre-conseiller que j’ai décliné. J’ai refusé ce poste pour garder ma liberté de ton et d’action en tant que secrétaire général de la Ld», explique-t-il.

LEAVE A REPLY