Quinzaine de la francophonie : Mbagnick Ndiaye décrie le retard de la langue français par rapport à l’Anglais

0
114

Malgré tous les efforts consentis depuis la création de la francophonie en 1970 par les pères fondateurs pour freiner la percée ou la suprématie de l’Anglais, la langue française traîne toujours les pieds derrière l’Anglais. C’est le constat fait ce jeudi, par le ministre de l’intégration africaine, du NEPAD et de la francophonie, Magnick Ndiaye qui présidait la cérémonie de lancement officielle de la quinzaine de  la francophonie. En effet selon le ministre, l’évidence est que l’Anglais occupe toujours la première place dans tous les domaines d’activités quels qu’ils soient.

La situation est d’autant plus critique d’après lui que «même les francophones utilisent l’anglais». Ce qui rend évidemment plus complexe la compétition qui prévaut entre les deux langues. Cependant, M Ndiaye espère que les choses vont changer si les autorités francophones s’y mettent avec des stratégies communes de promotion de la langue «de Senghor». Poursuivant, il prône, en dehors de l’action multilatérale impulsée au sein des instances, des actions de terrain qui sont à son avis indispensables pour que la francophonie reste crédible et attractives, utile et à hauteur de l’homme. C’est d’ailleurs tout le sens de l’engagement  selon lui du président de la République Macky Sall «qui attache une importance particulière à ce que le pragmatisme et l’efficacité guident l’engagement des institutions publiques.

Aliou KANE

LEAVE A REPLY