Port de Dakar : le diagnostic du nouveau Directeur général révèle « une situation financière difficile »

0
78

Pour un statisticien, point n’est besoin de chercher de midi à quatorze heures pour « faire l’audit » du Port Autonome de Dakar.  Successeur de Cheikh Kanté, Aboubacar Sedikh Bèye révèle avoir hérité d’« une situation financière plutôt difficile ». Il cite « des tensions de trésorerie qui occasionnent des impayés ». Cela, au niveau des fournisseurs. Ce qui plombe les « possibilités d’investissement de structure surtout dans les outils de logistique portuaire ». Autant dire qu’il s’agit d’un euphémisme qui désigne un lieu commun. Toutefois, dans l’interview accordée en exclusivité à Intelligences Magazine, le boss du port reste optimiste. « Le rétablissement des équilibres financiers est un objectif fondamental pour cette année 2018. Il y va de de la viabilité et de la crédibilité de notre entreprise. C’est pour cette raison que dans notre feuille de route 2018, nous avons choisi de le positionner comme priorité numéro deux après la décongestion du port.  Trois leviers nous permettront d’y arriver : l’amélioration du taux de recouvrement de nos créances sur nos clients, la réduction des charges et l’accroissement des recettes qui passe entre autres par la revalorisation des activités du domaine », priorise M. Bèye.

« Il nous faut consentir dans le recouvrement mais aussi dans la réduction des charges compte tenu des investissements lourds qui sont d’une nécessité immédiate. S’agissant de l’accroissement des recettes, nous avons déjà démarré des séries de négociations avec nos clients pour revoir à la hausse certains tarifs du domaine. Pour l’essentiel, il faut savoir que le port met à la disposition de ses clients des terre-pleins à l’intérieur ou à l’extérieur de la barrière douanière pour des prix au mètre carré qui tournent autour de 2000 FCFA l’année, je dis bien l’année ! Malgré ces prix dérisoires, certains clients trainent encore des ardoises sur plusieurs années », relève, en outre, le patron du Port autonome de Dakar. Un numéro plein d’informations de première main, que nous vous recommandons de dire avec des yeux d’Argus.

LEAVE A REPLY