FATOU THIAM DESCEND EN FLAMMES OUSMANE SONKO: «Si vous êtes dans une logique de boycotter tout ce qui nous vient d’ailleurs, il faut commencer par…»

0
13

Benjamine de la dernière législature, Fatou Thiam sort du bois. En «hibernation» depuis les législatives remportées par la coalition qu’elle soutenait, la présidente du mouvement ALUR est sortie de sa réserve pour descendre en flammes Ousmane Sonko. Selon Fatou Thiam, le leader de Pastef fait dans la démagogie, et le populisme. Pour elle, Sonko pour suivre sa logique doit commencer par conduire des voitures bien de chez nous, d’enlever ses jolis costumes et s’habiller avec des tenues traditionnelles.

La dernière trouvaille du patron de Pastef, de ne pas prendre les tickets de carburant de Shell et Total n’est que populisme et démagogie. D’ailleurs, cette «trouvaille» a fait sortir de son mutisme l’ex-députée Fatou Thiam. Selon l’ancienne benjamine de l’Assemblée nationale, Ousmane Sonko se doit de respecter les Sénégalais, parce que «si c’est pour seulement ne pas avoir à enrichir des étrangers, rien ne lui prouve aujourd’hui que Touba Oil appartient à des Sénégalais ou n’a pas été racheté par Total».
Fatou Thiam qui considère ce débat puérile et d’un autre âge, d’indiquer que le plus important, ce sont les emplois générés et qui peuvent permettre à des milliers de Sénégalais d’avoir accès à un emploi décent. «Voilà un homme qui cherche à se faire un nom dans l’échiquier politique avec une maladresse qui ne dit pas son nom». La présidente du mouvement ALUR est convaincue que derrière ses actes, Sonko cherche juste à leurrer la conscience collective des Sénégalais, en mettant en bandoulière un semblant de patriotisme. D’ailleurs, attaque Fatou Thiam, ce «rejet calculé des cartes de dotation de carburant de Shell ou Total, ne peut résister à aucune analyse objective».
Et Fatou Thiam de porter l’estocadde à Ousmane Sonko : «Si vous êtes dans une logique de boycotter tout ce qui nous vient d’ailleurs, il faut donc commencer à conduire des voitures bien de chez nous, enlever vos jolis costumes et vous habiller avec des tenues traditionnelles». Avant d’ajouter : «vous voulez faire du Thomas Sankara, en voulant être Ousmane Sonko, cela ne passera jamais». Aussi, conclut-elle : «Si vous avez une ambition pour le Sénégal, il faut vous comporter en homme d’Etat».

LEAVE A REPLY