SPARTAK-LIVERPOOL: Sadio Mané victime de racisme en Russie, l’Uefa annonce l’ouverture d’une enquête

0
63

La Russie n’a pas encore fait le ménage dans ses tribunes. Après les cris racistes contre Yayah Touré, c’est Sadio Mané qui a été victime de cris racistes avant-hier mardi.

C’est une triste habitude du côté de la Russie, comme dans d’autres pays de l’Est. L’attaquant sénégalais de Liverpool Sadio Mané a été victime de cris de singe, dès qu’il touchait le ballon contre le Spartak Moscou (1-1), avant-hier mardi. Une situation qui s’est répétée durant tout le match, sans qu’aucune disposition ne soit prise par l’arbitre de la rencontre. Tout de même, en excellent sportif, cela n’a pas poussé l’international sénégalais à avoir de geste d’humeur. Pourtant, l’enfant de Bambaly, avant le match contre le Spartak, soulignait qu’il ne pensait pas au racisme. «Pour être honnête, je ne pense pas au racisme ! Je ne me concentrerai que sur mon football et j’essaierai de donner le meilleur de moi-même pour mon équipe et puis rentrer chez moi», disait-il. L’Uefa a annoncé l’ouverture d’une enquête, fondée sur le deuxième paragraphe de l’article 16 de son code disciplinaire. Un incident qui peut avoir de lourdes conséquences sur le reste de la campagne du Spartak en Ligue des champions. À titre d’exemple, en 2014, le CSKA, autre club de Moscou, a été contraint de jouer à huis clos pour des faits similaires.

LEAVE A REPLY