L’AIBD va contribuer au développement du tourisme au Sénégal, selon son DG

0
17

L’Aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) sera « un outil hautement favorable » au développement du tourisme sénégalais, a assuré, mardi, à Paris, son directeur général, Abdoulaye Mbodji.

M. Mbodji, qui s’exprimait à l’occasion de la 39ème édition du salon du tourisme IFTM Top Resa, ouvert le même jour, au Parc des expositions, porte de Versailles, a confirmé l’ouverture de l’AIBD le 7 décembre prochain.

« L’Aéroport international Blaise-Diagne remplit toutes les normes de sécurité, de sûreté et de convivialité pour contribuer au développement du tourisme sénégalais », a soutenu Abdoulaye Mbodji.

Selon lui, la proximité de cette infrastructure aéroportuaire avec la station balnéaire de Saly-Portudal (ouest) est un avantage pour l’activité touristique au Sénégal.

Au-delà du tourisme, a souligné M. Mbodji, l’AIBD, construit à une quarantaine de kilomètres de la capitale sénégalaise, va contribuer au développement des exportations sénégalaises. « Le Sénégal va fondamentalement changer, avec l’AIBD », a déclaré son directeur général.

Le gouvernement sénégalais veut, avec son Plan Sénégal émergent, hisser le Sénégal dans le Top-5 des destinations touristiques africaines, avec un objectif de trois millions de touristes par an à atteindre au plus en 2023.

Pour y arriver, l’Etat envisage la création de trois à six « zones touristiques intégrées » et le développement des activités de micro-tourisme.

La 39ème édition de l’IFTM Top Resa réunit pendant quatre jours (26-29 septembre) des acteurs du tourisme à Paris.

Créé en 1978, le « Top Resa » se tenait à Deauville et était dédié uniquement aux loisirs. En 2008, le salon change légèrement de nom pour s’appeler « IFTM Top Resa ».

Il emménage à Paris et devient un salon « multi-cibles », couvrant « tous les motifs de déplacements » : loisirs, affaires et événementiels.

APS

LEAVE A REPLY