INSOLITE : l’africain qui a participé aux séries du 100m nage aux J O alors qu’il ne savait pas nager

0
511

Le journal Sportif français l’Equipe.fr a fait la sélection de 50 moments forts ayant marqué l’histoire des Jeux Olympiques d’été depuis 1896.

Dans la sélection, on retrouve l’histoire de L’Equato-guinéen, Eric Moussambani, qui a participé aux J O de Sydney alors qu’il ne savait nager que depuis huit mois.

Preuve que les Jeux Olympiques, ce ne sont pas que des exploits retentissants, ce sont également de belles histoires de sport et d’amateurisme. Éric Moussambani est à ce titre symbolique. En 2000, à Sydney, l’Equato-guinéen participe aux séries du 100m et termine dernier, avec un chrono de 1’52″72, à 50 secondes de l’avant-dernier.

Moussambani, surnommé «Eric l’anguille» par les médias, doit sa présence en Australie à une dérogation permettant aux pays en voie de développement d’inscrire des athlètes n’ayant pas le niveau de qualification requis. Avant son 100m dans la piscine olympique de Sydney, Moussambani n’avait jamais nagé cette distance, et il savait nager depuis huit mois seulement.

Sa fédération disposant de très peu de moyens, ce sont des athlètes compatissants qui lui ont prêté son maillot et ses lunettes. Seul dans la piscine après les faux départs de ses deux adversaires, le Nigérien Karim Bare et le Tadjik Farkhod Oripov, présents grâce à la même dérogation, Moussambani, porté par les acclamations du public australien, remporte sa série par défaut. Insuffisant pour se qualifier, mais le nageur équato-guinéen reste un symbole de l’esprit olympique.

 

LEAVE A REPLY