l’UCAD mettra ses experts au service du projet de revitalisation de la Maison des Esclaves (recteur)

0
973

L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) mettra au service du projet de revitalisation de la Maison des Esclaves ses experts dans les disciplines de l’archéologie, de l’histoire, de la géographie pour éclairer un phénomène aussi complexe que la traite négrière et l’esclavage, a assuré, lundi à Gorée, le recteur de l’UCAD, Ibrahima Thioub.

‘’Les bouleversements et les transformations socio-économiques engendrée par la traite négrière et l’esclavage vont être revisités dans le projet de revitalisation de la Maison des Esclaves, un projet cofinancé par la Fondation Ford et le ministère sénégalais de la Culture et de la Communication à hauteur 1 800 000 dollars soit plus d’un milliard quarante millions de frs CFA.

Pour la réussite du projet qui va durer trois années, l’UCAD mettra ses experts dans les disciplines de l’archéologie, histoire, la géographie, le droit, l’économie, la psychologie’’, a assuré M. Thioub.

Cette contribution de l’UCAD dans ce projet va ‘’améliorer le contenu du site pour illustrer la perception contemporaine de la Maison des Esclaves et de la traite négrière atlantique.

Ce projet dont la gestion est assurée par la Coalition internationale des Sites de Conscience, prévoit aussi d’étendre les espaces du musée pour impliquer ses visiteurs, remplacer les expositions désuètes afin qu’elles s’alignent sur le contenu recentré et transformer le site en un Centre mondial de dialogue sur l’esclavage et ses héritages contemporains.

Le recteur a indiqué que la nouvelle vision sur les sites historiques de l’esclavage  doit répondre aux questions brûlantes de l’actualité à savoir ‘’pourquoi donc, après des siècles de traite d’esclavagiste, l’atlantique et la méditerranée continuent d’être des cimetières des milliers d’africains sans sépultures ?’’.

le professeur Thioub  s’exprimait à l’ouverture officielle du forum international pour le projet de revitalisation du site de la Maison des Esclaves de Gorée. ‘’Construire une vision nouvelle des sites historiques de l’esclavage au 21ème siècle’’ est le thème de cette  rencontre qui se tient sur  l’île mémoire pour quatre jours.

Ce forum  est  organisé par la Direction du Patrimoine Culturel, en partenariat avec la coalition internationale des sites de conscience et la Fondation Ford avec la participation de chercheurs, d’artistes et d’intellectuels de plusieurs pays.

LEAVE A REPLY